Collectif

  • " Ceux qui se battent peuvent perdre, ceux qui ne se battent pas ont déjà perdu", Brecht
    Face à l'incapacité du gouvernement et à la tentation, chaque jour
    plus grande, de l'autoritarisme, il nous faut agir. Pour mener le combat
    du jour d'après, nous avons lancé la création d'un Conseil National
    de la nouvelle Résistance (CNNR) en nous plaçant sous la tutelle
    de l'histoire, mais aussi des luttes sociales et écologiques contemporaines.
    Notre ambition est d'offrir un point de ralliement à toutes
    celles et ceux (individus, collectifs, mouvements, partis ou syndicats)
    qui pensent que les " Jours heureux " ne sont pas une formule vide
    de sens mais l'horizon d'un programme politique véritable.
    Dans un premier temps, il s'agit d'énoncer les principes selon lesquels notre
    société devra désormais être gouvernée et de sommer les responsables
    politiques de prendre des engagements vis-à-vis d'eux.
    Dans un deuxième temps, il s'agira d'établir un programme à partir de ces
    principes, mais aussi des idées et expériences de chacun, afin de le
    mettre en oeuvre au plus vite.

  • Le Manifeste de la sortie de crise
    " Bien que nous soyons conscients depuis quelques années que l'humanité vit une transition, nous avons été surpris par la forme et la brutalité de ce confinement. Nous savons que la crise sanitaire n'est qu'un aspect d'une mutation plus profonde qui touche la dimension économique, financière, culturelle, écologique et spirituelle. Nous ne pourrons voir l'avenir que dans un regard holistique. Sortirons-nous du confinement la peur au ventre (peur du virus, peur de l'autre, peur de l'inconnu) ? Ou au contraire dans l'espérance d'un possible changement qui s'imposait à tous ? Je voudrais partager ici, non pas des solutions, non pas des leçons, mais une invitation à prendre de la hauteur,
    à faire preuve de discernement, à s'informer, à prendre des initiatives, à faire confiance, à établir des liens. Souvent du reste, inspiré des sagesses anciennes. Alors, j'ai invité des auteurs à livrer leur analyse et à répondre à deux questions : Quelle est la nature profonde de cette crise, que représente-t-elle pour vous ? Qu'aurons-nous appris de ce confinement ? " A. R.
    Introduction d'Arnaud Riou suivi d'une quinzaine de collaborations.
    COLLABORENT À CET OUVRAGE :
    o Marion Kaplan, bionutritionniste, naturopathe, autrice
    o Michel Odoul, consultant en entreprise, praticien et fondateur de l'Institut Français de Shiatsu. Auteur de plusieurs autres ouvrages
    o Fabien Rodhain, auteur
    o Philippe Guillemant, ingénieur, physicien, chercheur au CNRS
    o Guibert Del Marmol, auteur, mentor de dirigeants
    o Sandrine Roudaut, éditrice, utopiste et autrice
    o Patrick Viveret, philosophe, économiste, maître honoraire à la cour des comptes
    o Romain Cristofini, entrepreneur, coach de dirigeant et conférencier
    o Arnaud Riou, enseignant spirituel, auteur et conférencier
    o Thomas d'Ansembourg, auteur
    o Muriel Siron, astrologue et numérologue
    o Jean-Philippe Magnen, thérapeute, accompagnant, ancien porte-parole Europe Ecologie les Verts
    o Sophie Andrieux, fondatrice de Women in Action
    o Sébastien Henry, enseignant méditation et auteur
    o Pascale D'Erm, réalisatrice

  • "Un manifeste pour sauver le monde ", L'HumanitéLe 10 janvier 2019, l'appel " L'affaire du siècle " a passé la barre
    des deux millions de signatures, devenant la pétition la plus signée
    de l'histoire de France. Son objectif : soutenir le recours
    en justice contre l'État pour " inaction climatique ". Pourquoi
    devons-nous changer de système ? Comment agir collectivement
    ? Est-ce un modèle reproductible pour d'autres actions
    citoyennes ? Comment créer un " nous " de résistance et de
    vigilance, incriminer tout pouvoir, toute institution complices
    du réchauffement climatique ? Ce manifeste est un cri de révolte
    face à l'inaction dans le pays des droits humains et de l'accord de
    Paris. En s'appuyant sur de nombreuses études, il fait un constat
    de l'état de notre planète et démontre la nécessite de se mobiliser.

  • Un collectif d'écrivains réfugiés et reconnus dans le monde écrivant sur la vie des réfugiés.
    Les Déplacés est une série de témoignages d'écrivains qui ont été, à un moment de leur vie, des réfugiés.
    Vietnamien, Afghan, Chilien, Iranien, Ukrainien ou Éthiopien d'origine, tous relatent le traumatisme de l'exil, l'inévitable fracture familiale, l'improbable voyage vers l'inconnu, pour fuir la guerre, la persécution, la misère, mais aussi les travaux forcés, l'embrigadement des enfants soldats, l'épuration ethnique.
    Être déplacé, c'est faire l'expérience douloureuse de l'altérité, du rejet, de la perte d'identité. C'est aussi se confronter à la difficulté d'être invisible - ou trop visible - dans un pays qui ne veut pas de vous.
    Ces écrivains socialement intégrés et professionnellement reconnus s'interrogent aujourd'hui : comment leurs parents ont-ils survécu et qu'auraient-ils fait à leur place ? N'ont ils pas un devoir de mémoire ? Comment décrire l'indicible ? Des récits poignants de plumes du monde entier, qui ont accepté de revivre une partie leur histoire personnelle pour faire entendre la parole de ceux qui ne l'ont pas.

empty